Processus FLEGT

En mai 2008, le Ministère gabonais de l'Economie Forestière, de l'Eau, de la Pêche et de l'Aquaculture avait formulé une requête formelle précisant l'intérêt du Gabon pour la négociation d'un APV.  En fin d'année 2008, une "Task force" était créée au sein du Ministère, à la demande de la DCE et de l'Ambassade de France.

Fin décembre 2008, dans la cadre de l'appel à proposition ENRTP, deux subventions étaient accordées respectivement à IFIA pour soutenir le secteur privé dans les négociations et à FERN pour le soutien à la société civile.

Du 26 au 28 mai 2009, s'est déroulé à Libreville un atelier national co-organisé par le Ministère, l'Ambassade de France, l'IUCN et la CE. Au terme de cet atelier national de lancement du processus FLEGT au Gabon, une déclaration finale du Ministère de l'Economie Forestière, citant le Premier Ministre a formulé sans ambiguïté la volonté du Gabon de s'engager dans des négociations pour la signature d'un APV. Une feuille de route a été validée, précisant l'envoi d'une requête formelle du PM au plus tard en juillet 2009, pour un démarrage formel des négociations en décembre 2009.

Toutefois les évènements politiques ont perturbé cet agenda. Début octobre 2009, le ministre de l'Economie forestière réaffirmait sa volonté de présenter en conseil des ministres le projet de requête du Gouvernement gabonais.

20 / 03 / 2015
View(1127) - Like (0) - Dislike